Subversion avec Eclipse CDT ou : “Le combat entre l’homme et la machine”

Salut à tous, ça fait un bail donc voici un petit tips sur eclipse. Certains vont me regarder avec de grands yeux mais pour les besoin d’un cours je dois dev’ en C, après avoir passé du temps sur le primitif « standard windosien » codeblock puis du léger et classique avec gedit, une tentative d’EDI correcte avec l’ in-ergonomique kdevelop et un gros retour aux sources sous emacs, Eclipse CDT est finalement l’environnement qui m’a séduit le plus. Ergonomique, fonctionnel, valgrind/autotools/etc intégré, extensible à souhait, robuste enfin bref, je pense avoir trouvé enfin mon bonheur. Seul soucis, j’utilise pour le contrôle de source SVN et non CVS. En effet, si CVS est intégré nativement à Eclipse, il n’en va pas de même pour SVN.

N’ayant que très peu utiliser eclipse par le passé, l’installation d’un client svn est devenue après 2H de trifouillage un véritable combat entre moi et la machine. Premièrement, je suis désolé mais, Subversive… ça marche pas ! Et si ça marche sous Debian Lenny avec Eclipse CDT Linux Developper Helios R1 je veux le voir. Enfin si, ça « marche », le client est installé et à l’air d’être capable de fonctionner, mais impossible de faire tourner le moindre connecteur SVN. J’ai tout essayé, les télécharger/installer à la mano, re-re-re-re-installer, installer les sources en me disant : « Peut être que… », suivi 3 tutos, bref, Subversive est une expérience qui me reste un peu en travers de la gorge. Alors que je décourageais en tentant de comprendre les interminables logs d’erreur de Java qui défilait, j’ai eu une lueur d’espoir grâce au marketplace : Subclipse, autre implémentation de subversion. J’installe, jusque-là pas de soucis et il semble installer les connecteurs nécessaire. Je veux me loger sur mon svn : « JavaHL introuvable ». Calme… Bon, un « apt-get install libsvn-java » plus tard : « JavaHL introuvable »

Pas de soucis on se calme, go wiki : http://subclipse.tigris.org/wiki/JavaHL
J’édite comme mentionné le fichier eclipse.ini en rajoutant le  – Djava.library.path=/var/lib/jni
“JavaHL doit être en version 1.6.0 et supp”

‘—

Hééééééé oui ! Pas de .deb pour les dernières versions et encore moins de version source à compiler, ked’. Et là, une idée saugrenue me passe par la tête :

1.            Télécharge le RPM
2.            $> alien –d <archive.rpm>
3.            Dpkgi –i <archive.deb>

YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

C’est le seul moyen fiable que j’ai trouvé d’installer ce truc. Donc en gros pour utiliser le client Subclipse sous distrib debian-based il faut télécharger le RPM sur CollabNet, le convertir en Deb et l’install a la main puis éditer le fichier eclipse.ini en rajoutant :

-Djava.library.path=/opt/CollabNet_Subversion/lib

Et enfin croiser les doigts très très fort 😀

Enfin bref, au moins ça marche et j’espère que ceux qui sont dans le même cas que moi auront trouvé de l’apaisement à leurs souffrances quand à 3H15 du matin, on relit pour la 20éme fois le même article en se disant chaque fois : « Bon… J’ai du louper un truc… »

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s